Les dons de l’Esprit

Paul commence ce chapitre comme le chapitre 7 : « il y a un problème, que nous devons résoudre…” (v.1), à propos des dons de l’Esprit et de leurs manifestations. Le message central de ce chapitre n’est pas de décrire et expliquer les dons & ministères, mais d’indiquer comment laisser le Saint Esprit nous conduire.

« Si un homme dit : “Maudit soit Jésus”, ce n’est pas l’Esprit de Dieu qui le pousse à parler ainsi. Mais personne ne peut affirmer : “Jésus est Seigneur”, s’il n’y est pas conduit par l’Esprit Saint » (v.3). Paul donne ici deux moyens de contrôle pour évaluer nos paroles et nos actes : est-ce conforme à la Parole de Dieu ? Et est-ce que cela attribut la seigneurie à Jésus-Christ ?

« Il y a toutes sortes de dons de la grâce, mais c’est le même Esprit. Il y a toutes sortes de services, mais c’est le même Seigneur. Il y a toutes sortes d’activités, mais c’est le même Dieu ; et c’est lui qui met tout cela en action chez tous. En chacun, l’Esprit se manifeste d’une façon particulière, en vue du bien commun » (v.4-7)

Il y a une diversité formidable dans la distribution et l’expression des dons de l’Esprit. Cette diversité nous inquiète parfois, mais elle est “en vue du bien commun”. Paul reprend l’image du corps avec sa diversité d’organes (v.12-27) pour illustrer cette situation dans l’Eglise.

Paul nous invite à nous laisser conduire et inspirer par le Saint Esprit, sans être en compétition avec d’autre, mais avec le désir de servir.

« Chacun de vous a reçu de Dieu un don particulier : qu’il le mette au service des autres… » (1Pi 4:10)