Quel est mon référentiel ?

1 Jean 3 : 1-9

« Celui qui est né de Dieu ne pèche pas » (v.6 et v.9). Et pourtant, parfois nous péchons, parfois nous perdons pieds, parfois nous n’y arrivons pas. Nous ne sommes pas encore arrivés, nous sommes en marche. « S’il arrivait à quelqu’un de commettre un péché, nous avons un défenseur auprès du Père (1 Jean 2v.1). Le fait de ne plus pécher et de porter du fruit (Gal 5v.22) sont la conséquence de l’action de Dieu dans ma vie, et pas la conséquence de mes propres efforts.
Je dois faire des efforts pour laisser Dieu travailler en moi : « Je mettrai en vous mon propre Esprit et je ferai de vous des gens qui vivent selon mes lois » (Ez 36v.27). Mon défi est de mettre Dieu au centre ; que Dieu soit mon référentiel (et non plus moi-même).
Un référentiel constitue un ensemble de repères fixes qui m’aident à appréhender le monde.
Nous proposons ici un référentiel centré sur Dieu, avec 3 repères (applications pour nos vies) :
_ Proclamer la vérité : « Nous savons… que le Fils de Dieu nous protège » (1 Jean 5v.18)
_ Revêtir l’armure de Dieu : « Revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ » (Rom 8v.14)
_ Rechercher le bien de mon prochain : « Recherchez le bien de la ville » (Jer 29v.7)
Ne soyons pas notre propre référentiel, sinon, dès que nous perdons pieds, tout s’écroule. Faisons l’effort chaque jour de laisser Dieu être notre référentiel.