Un serviteur inutile ?

Dans Luc 17 : 7-10, Jésus raconte une parabole embarrassante pour décrire la vie de chrétien, et de disciple : le disciple, lorsqu’il accomplit son service, ne fait qu’obéir, et devrait se considérer comme un « serviteur sans valeur particulière ».

Quelle présentation désagréable de la vie chrétienne…

Pourtant Jésus rappelle quelques principes importants : nous sommes, certes, enfants et amis de Dieu, mais nous sommes aussi ses serviteurs (dans le sens d’esclave…!).

En vivant en tant que disciple de Christ, nous ne signons pas un contrat dans lequel Dieu nous doit quelque chose, en retour de notre service.

Car ce n’est pas nous qui sommes responsables de l’avancement du royaume de Dieu : « Ce n’est pas la branche qui porte la racine » (Romain 11).

Et c’est une bonne nouvelle pour nous : je n’ai pas à m’enorgueillir d’une éventuelle réussite, pas plus que je n’ai à me blâmer de traverser des difficultés.

« Car sans moi, vous ne pouvez rien faire » (Jean 15).